LE POISSON POURRI

Le Poisson Pourri

2008

huile, pigments d’Inde sur toile

[ 183 x 61 cm ]

« Il est pas frais ton poisson » Tropez !
Le poisson en question ne semble plus apte au premier regard à être servi dans l’assiette, même préparé aux amandes et cuit au four…
Et pourtant, qui du laid ou du beau ? Qui du mauvais ou du bon ? Certes, il a, semble-t-il « crevé la gueule ouverte »
et il y a bien longtemps, à moins que ce ne soit qu’une vue de l’esprit. Celui de Tropez ? Le vôtre ?
Une chose est sûre, c’est une nature… morte, aux mille écailles, aux mille éclats ! Finalement, plutôt pas pourri le poisson de près de deux mètres de long…
Luc Royer